Cap vers 2020


2014-2017 : Le temps passe, tout change en France, du moins, sauf à Drancy.

  • Après le fiasco des municipales drancéennes 2014, pour la gauche et pour le Parti socialiste local en particulier, détruit de l’intérieur par Monsieur Chibane,
  • Après le super fiasco des régionales 2015 Ile de France pour le Parti socialiste en général, qui a magistralement perdu la région…,
  • Après le fiasco de la primaire PS de 2017, dont le candidat glorieusement élu, a collecté moins de 5% des suffrages exprimés au premier tour de la présidentielle (…), le parti socialiste ayant, au passage, définitivement explosé, pour avoir refusé d’assumer un positionnement majoritaire en son sein, sur sa partie centre gauche / gauche modérée, laquelle s’est donc majoritairement tournée vers le choix Macron et LREM, la partie gauche++ quant à elle, ayant déjà rallié Mélenchon et ses « insoumis » depuis quelques temps,

L’on pouvait penser que cette fois, à l’occasion des législatives, le candidat LREM, désigné sur la circonscription 9305, Drancy-Bobigny-Le Bourget, profitant de la vague présidentielle, allait vaincre Jean-Christophe Lagarde.

Que nenni, un choix absurde, de la part de LREM, en la personne de Malika Chibane, dont la seule motivation politique semble être une haine tenace à l’encontre de notre député UDI a permis à Jean-Christophe Lagarde de conserver son siège, alors même que la circonscription était donnée tout-à-fait gagnable par LREM.

Bref tout change, sauf à Drancy… pour l’instant.

Malédiction ? Certainement pas. Il nous reste un peu moins de 3 années pour construire une véritable alternative à la municipalité de Jean-Christophe Lagarde.

  • En dehors des partis, qui ont démontré leur forte capacité d’échec,
    (il sera temps, le moment venu, de voir ce qu’ils ont à proposer, à part se quereller entre eux) ;
  • Avec des drancéennes et drancéens qui ont envie, non pas de se venger de quiconque, ni de tout révolutionner dans leur ville, mais qui ont le souhait simple que la ville se réveille, se dynamise, culturellement, économiquement, socialement, médicalement.

C’est pour cela que nous réveillons ce site, maintenant que les grosses échéances électorales nationales sont derrière nous.

Gilles Saulière
« Au Nom de La Rose »

Publicités

Au Nom de La Rose choisit la liste « A gauche pour Drancy, solidaires ensemble »


Bandeau-AGPDSE-facebookLes raisons de notre choix de la liste de large rassemblement à gauche de Nathalie Vasseur pour les municipales de Drancy en mars 2104 :

Les conditions ne sont pas remplies en 2014 pour que les forces de progrès, de gauche, puissent se payer le luxe de la division face à la liste de Jean-Christophe Lagarde et de sa municipalité sortante.

Il faut se souvenir du score de la majorité de droite en 2008 et en tirer les leçons. Avec presque 70% des voix, la liste UMP-NC de Jean-Christophe Lagarde a été élue dès le premier tour, s’attribuant ainsi 42 sièges sur les 49 que compte le Conseil municipal.

En multipliant les listes à gauche, le même phénomène risque très fortement de se reproduire, avec au bout du second tour, une répartition des sièges équivalente.

C’est pourquoi les membres d’« Au Nom De La Rose » dont nombre de militants socialistes drancéens font partie, ont préféré répondre favorablement à l’appel de Nathalie Vasseur, chef de file d’une liste de large rassemblement à gauche, « A Gauche pour Drancy, Solidaires ensemble » et la rejoindre, plutôt que dire oui à la liste PS d’Hacène Chibane, qui a refusé toute possibilité d’alliance de premier tour.

Nous ne pouvons que regretter cette décision de la direction actuelle du PS de Drancy, tant il nous apparait clair que pour proposer aujourd’hui un réel projet alternatif sérieux à celui de la majorité sortante, il faut oublier les divergences, même les plus profondes, il faut écarter les querelles idéologiques.

Il nous faut plutôt nous concentrer sur la ville, là où, quelles que soient ses propres convictions au niveau d’une politique nationale et internationale, il est possible d’atténuer les effets de la crise pour les habitants, par la mise en œuvre de politiques locales tournées pleinement vers l’accompagnement des plus faibles. Et chacun sait que la crise frappe à peu près tout le monde à Drancy, qu’il soit de gauche ou de droite. La crise n’a aucun état d’âme…

C’est à ce projet auquel travaille la liste de Nathalie Vasseur, c’est à ce projet que nous devons porter toute notre énergie.

Quels que soient les reproches, les critiques que l’on puisse porter à l’encontre de la municipalité actuelle, la meilleure des réponses, la seule vraie réponse à apporter, est de prendre sa place ! Les procès et contre-procès, les règlements de compte, ne sont pas ce qui va faire avancer la ville et apporter plus de bien-être à ses habitants !

Aussi, si comme nous :

  • Vous appelez de vos souhaits un changement de majorité à Drancy,
  • Vous souhaitez que l’humain soit un peu plus au cœur des préoccupations de la ville,
  • Vous souhaitez bénéficier durablement d’une offre de soin municipale gratuite,
  • Vous souhaitez que vos enfants bénéficient du meilleur enseignement à Drancy,
  • Vous souhaitez que vos enfants puissent un jour proche, se loger dur Drancy,
  • Vous souhaitez que la ville ne soit pas une simple et jolie ville dortoir pour des habitants qui travaillent ailleurs, sont contraints d’aller se cultiver ailleurs, se divertir ailleurs, qui n’ont pas droit à avoir une simple vraie librairie dans leur ville (!)
  • Vous souhaitez pouvoir participer réellement à la gestion et aux choix de votre ville, à travers une réelle démocratie locale,

Alors, si vous souhaitez vous aussi, tout cela et bien d’autres choses pour votre ville, pour vous, faites comme nous, soutenez, vous-aussi la liste « A Gauche pour Drancy, Solidaires ensemble » pour les municipales 2014.

Gilles Saulière, Président
« Au Nom de La Rose »

« Au nom de la Rose » : rejoignez-nous, pour faire fleurir les projets à Drancy


Chères amies, chers amis de Drancy,

En début d’année 2012, Il y a eu la présidentielle et le score spectaculaire de François Hollande à Drancy ! Puis il y a eu ensuite les législatives, dans l’élan de la victoire socialiste. L’espoir d’un parlement à gauche, d’un député à gauche sur notre circonscription s’est levé. Nous y avons cru, M. Lagarde y a cru, lui qui a remis sa veste jaune de 2001 pour conjurer le sort…

Au soir du premier tour, les forces de gauche, vrais et, hélas, faux candidats confondus, étaient devant le candidat de droite et le parti socialiste en tête des partis de gauche. Nous sentions alors le parfum de la victoire s’approcher…

Et puis il y eut le second tour et la défaite, locale, de la gauche, la seule de la Seine Saint Denis, la victoire étrange de M. Lagarde.

C’est alors que nous, groupe de citoyens de gauche, drancéennes et drancéens, avons décidé de réagir, nous avons décidé de nous lever, de transformer notre colère contre cette défaite en élan citoyen, en mouvement de fond, à même de prendre l’ampleur et la puissance nécessaire pour que cela ne se reproduise, pour que la gauche gagne les prochains scrutins !

En effet, cette défaite législative est une gifle ! ce résultat n’est pas logique ! Ce résultat aurait pu, aurait dû être évité ! Notre cinquième circonscription, Drancy, Bobigny, Le Bourget, aurait pu avoir un député de gauche, comme toutes les autres circonscriptions de notre département de gauche, notre Seine Saint Denis. Elle ne l’a pas eu. C’est en trop.

Il est temps de réagir ! Nous, citoyens de gauche et de centre gauche, refusons la fatalité Lagarde, la fatalité de la défaite !

C’est pourquoi nous lançons un appel à toutes les drancéennes, à tous les drancéens qui ne se reconnaissent pas ou plus dans les non-idées défendues par M. Lagarde, porte parole zélé de M. Sarkozy toutes ces dernières années, qui ne se reconnaissent pas dans sa façon de faire de la politique, dans sa façon de quadriller, diviser, communautariser son territoire comme autant de réserves de voix à caresser dans le sens du poil, pour se faire élire et réélire encore et toujours.

Les partis politiques de gauche n’ont pas su battre M. Lagarde, à nous de jouer, citoyennes et citoyens de Drancy ! Mobilisons nous en force !

A peine 2 années nous séparent de 2014, n’attendons pas que les seuls partis politiques traditionnels souvent divisés, s’occupent de nous. Prenons notre destin en main, rassemblons-nous !

Rejoignez « Au nom de la Rose », pour, ensemble, dessiner les projets que nous pourrons faire éclore en 2014. C’est ensemble que nous y arriverons, c’est ensemble que nous reprendrons notre ville, nos cantons, notre circonscription à Messieurs Lagarde et Compagnie. Non ! Drancy n’est pas Neuilly, ni Levallois-Perret, reprenons là !

Le Président, Gilles Saulière